Les Fan Fictions de Fantasyst ! [Volume 3 Disponible !]

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • Les Fan Fictions de Fantasyst ! [Volume 3 Disponible !]

      Bonjour à tous les internautes français d'Albion !
      (J'attire votre attention avec le fait que vous aurez des cookies si vous lisez tout jusqu'au bout. Eh oui.)

      Je suis Fantasyst, membre des Frogue one et aussi jeune artiste. Vous avez l'habitude de voir des vidéos sur cette partie du forum, et bien moi, je vais tout casser. Je vais vous présenter mes Fan Fiction d'Albion.

      Pour ceux qui l'ignorent, les Fan Fictions sont des écrits de fans qui prolongent la durée de vie d'un média qu'ils affectionnent particulièrement. Ce peut être un mangas, une série, un film ou encore un jeu vidéo comme ici. Il s'agit alors de reprendre le canon de l'histoire et de l'étoffer à sa sauce en développant soit des parties sombres du sujet ou alors des personnages.

      Mon travail à moi, c'est de vous faire aimer la lecture en passant par un sujet que tout le monde ici aime et chérit : notre cher jeu Albion Online ! Je vais donc poster le plus régulièrement possible des histoires courtes, mettant en scène ma Guilde et ses joueurs, dans l'univers sombre et mystérieux des terres de l’infâme Morgana.

      Je compte alors sur vous pour me donner tous vos ressentis et critiques en commentaires, et commence par ce premier texte appelé "Klaw - Les Griffes dans la brume" qui présente mon propre personnage dans la guilde de Frogues one.
      Bonne lecture à toutes et à tous !

      _____________________________________________________________________

      Albion Fan Fiction I
      "Klaw - Les Griffes dans la brume"



      Des pas fendirent les hautes herbes des marais dans un crissement de feuilles. Une silhouette solitaire s'avançait tel
      un fauve, si bien qu'il était difficile de déterminer si cette ombre appartenait à un homme ou à une bête. Ses mains,
      griffues, se déposaient l'une après l'autre sur le sol boueux, la respiration de l'ombre se faisant plus subtile à l'approche
      de son dut.
      Au bout du sentier se trouvait une délicate fleur, aux couleurs éclatantes. En plus de ses feuilles ocres, des petites
      lucioles avaient élus domicile sur ses pétales, la faisant briller comme un phare dans la brume. La précieuse
      ressource n'attendait qu'à être cueillie, reposant dans cette endroit lugubre telle une sirène, attirant les voyageurs
      les plus courageux pour les emprisonner au confins de cette terre de monstres et de mirages.
      Walland se trouvait au nord de notre monde, loin des protections du continent central, dans les terres de la sinistre
      Morgana. Là bas, c'était tué ou être tué, et seules les grandes alliances de truands et de larrons parvenaient à y
      survivre, barricadant leurs villages et effectuant leurs rondes pour éloigner les monstres des zones habitées.
      C'est ce qu'attendait d'ailleurs Klaw, notre silhouette sauvage, tapis dans les hautes herbes. Quasiment ventre à terre,
      bercée par les croassements des crapauds, elle attendait son heure. Le moindre bruit parvenait à ses oreilles félines ;
      Un battement d'aile causé par un rapace, un sifflement perpétué par les immense serpents qui rodaient dans les
      trous boueux... rien n'échappait à la chasseuse qui ne faisait maintenant plus qu'un avec la faune.
      C'est alors qu'une branche se brisa sous le poids d'un nouveau venu. Un homme de forte corpulence, armé d'une
      lame épaisse, s'avança vers la fleur luisante pour s'en emparer, se sentant plus chanceux qu'aucun autre voyageur
      à cet instant.
      « Enfin ! » Lâcha t il tout haut alors qu'il sortait sa faucille, prêt à arracher son enfant à dame nature sans hésiter.
      Finalement, c'est comme si notre vagabonde allait faire sonner la justice... bien que ses motivations étaient en
      réalité toutes autres.
      Klaw se détacha alors du sol d'un seul coup, écartant ses bras munis de griffes de métal dans un saut de l'ange
      terrifiant. Ses yeux brillaient déjà d’excitation avant même de heurter sa proie, cette dernière lâchant son outil
      dans la surprise.
      Un filet de sang ouvra donc les hostilités, le chevalier se couvrant le bras un instant, entaillé d'une large balafre.
      Quelques pas lui suffirent à reprendre ses esprits, sabre au clair, et se permettant même un petit jurons.
      « Garce ! Approche que j't'empale là d'ssus ! » Beugla t il dans sa salive.
      La féline aux cheveux d'argent ne se fit pas prier, se lançant de nouveau en avant pour lui trancher quelques doigts
      de sa main désarmée, d'un coup de taille. Une seconde gerbe de sang explosa sur le sol avant que l'homme ne daigne
      contre attaquer, déjà mal en point. Sa claymore piqua l'air dans une estoc maladroite, son adversaire ayant quitté son
      champ de vision. Hagard et surtout abasourdi par ses blessures, l'homme jeta son regard dans tous les sens, se
      retrouvant seul dans cette forêt menaçante. Il fit quelques tours sur lui même avant qu'une empreinte ne se fige
      devant lui dans la vase, trahissant l'emplacement de son prédateur. C'est alors d'un geste alerte que le chevalier
      envoya sa fiole de muqueuse au sol pour ralentir Klaw qui effectua un bond de justesse pour s'en dépêtrer. La
      demoiselle était rapide, trop rapide pour l'homme qui offrait déjà ses derniers souffles.
      D'une énième cabriole, elle fondit sur le pauvre tas de viande et lui enfonçant ses phalanges d'acier dans les côtes.
      C'est dans un bruit visqueux de tissu qui se déchiraient qu'elle tourna ses paumes, brisant ses os et délivrant ses
      entrailles au monde. Elle retira finalement ses mains, s'immobilisant pour admirer l'homme s'effondrer au sol, secoué
      par quelques derniers soubresauts de vie.
      Klaw, elle, était ravivée par son acte, un sourire nerveux s'affichant sur sa trogne maculé de sang et ses yeux fondant sur la besace du cadavre, ne tardant pas à le dépouiller de tous ses biens. Il ne lui fallut qu'une poignée de secondes pour s'emparer des objets de valeur avant de finalement revenir à la plante.
      Cette dernière n'avait pas bougé. Tranquille et statique dans son tas de boue et de mauvaises herbes, elle trônait ici comme un bijou dans un taudis sale et miséreux.
      Les pupilles de la féline restèrent quelques instant à contempler cette merveille avant que son pied ne la couvre d'ombre, écrasant l'instant suivant cette innocente denrée. Elle réduisit en bouillie ses pétales étincelants, sa tige colorée et les lucioles s’échappèrent du lieu.
      Le silence reprit place, le cadavre du chevalier pourrissant à vue d’œil dans les sombres recoins pernicieux et empoisonnés du marais, tandis que la jeune femme s’éloignait.
      C'est sans un mot que Klaw replaça sa besace sur son épaule, ses pas la guidant à son cheval, avant de disparaître dans la pénombre à grand galop.
      La chasse se poursuivait.


      ___________________________________________________________________________________

      The post was edited 5 times, last by Fantasyst ().

    • Voici la seconde Fan Fiction ! Celle-ci est en revanche plus "personnelle". Il s'agit de quelques "private jokes" avec des membres de ma guilde. Je les ai d'ailleurs embellis avec des histoires, et des nouveau noms pour quelques uns.
      Ryuji reste Ryuji.
      L'Infernale est en réalité HoneyBadger.
      Etoham est en fait Lolfandar.
      Et Maywen et Nabza restent tels quels.
      Vous pourrez profiter de ce petit texte pour apprendre à mieux connaître les joueurs des Frogue one hihi - Bonne lecture !


      ___________________________________________________________________________________


      Albion Fan Fiction II
      "Loin du front"



      Les clients du Crabe royal fêtaient leur première victoire.
      Au centre même de Caerleon, tous les bras de l'alliance levèrent leur chope, tous rendus sous la même bannière : le chêne doré. Des rires et des soupires de soulagements fusaient de toutes parts, les serveuses proliférant les aller-retours pour servir tous ces messieurs. Toute la guilde des Frogues one venait de se réunir, fier comme des paons et possédant désormais deux territoires à leur actif, chose rare pour un groupe ne comptant qu'une demi-centaines d'hommes. Il faut dire que le groupe d'élite avait fait entendre parlé d'eux. Et c’est d'ailleurs ces derniers que regardait Klaw, assise au fond à siroter sa liqueur.
      Un groupe de cinq, dont trois faisaient parti des légendes :


      L'Infernale, aussi surnommée la Chatte noire, était la seule demoiselle de l'équipe. La tête toujours haute et la poitrine toujours galbée, elle était aussi la tête brûlée du groupe ; Sans doute à cause de l'ancien sang de princesse coulant dans ses veines. Déchue de l'ancien monde, elle avait décidé d'arpenter les terres hostiles d'Albion pour refaire fortune et pointer son doigt bien haut vers les hautes sphères qu'elle méprisait. Armée d'un grand bâton sauvage, elle s'était révélée des talents druidiques hors-pairs arrivée en terres hostiles. Ainsi, elle était devenue la druide du quinconce.


      Ryuji, provenant des terres de l'ouest était le plus solide du groupe. Assez silencieux, il gardait néanmoins sa salive pour les remarques blessantes. Faire équipe avec lui n'était pas de tout repos, mais son expérience faisait de lui une pièce irremplaçable. Entraîné à survivre dans les déserts brûlants et contre toutes sortes de menaces, il avait fait sa vie dans le mercenariat avant d'être envoyé ici par le fond. Parler de son passé, c'était mettre sa main dans la gueule du loup et ne pas espérer la récupérer. Son attirail renforçait d'ailleurs bien cette idée : couvert de métal de la tête au pied, inatteignable comme un bloc de glace et distribuant sa fureur enfouie à coup de masse.


      Et pour finir, Etoham, le chuchoteur. Archer mais aussi chef spirituel du groupe, il passait son temps à calmer les ardeurs des uns et former les autres. Veuf, il avait abandonné femme et famille dans l'ancien monde pour se libérer des prises de la vie en société. Il avait rapidement grimpé les échelons en Caerleon, passant recrue dans l'armée de Frogue one en une semaine, puis main droite, pour enfin se retrouver à la tête des élites... tout semblait lui réussir. Et pourtant, là où beaucoup auraient rejoint les hautes nations, Etoham se refusait à eux, prônant son travail personnel et préférant élever les Frogues one à la seule sueur de son front.


      Pour ce qui était des deux derniers, Klaw les avisait d'un œil perplexe. Il arrivait souvent que des équipiers s'attachent au groupe à la dernière minute, rejoignant ainsi le noyau afin d’espérer monter dans les légendes. Maywen et Naabza étaient de ceux là. Les deux gloussaient d'ailleurs, savourant leur victoire, tandis que Maywen, le plus grand et aussi le plus ivre, ne se tourne vers notre protagoniste de départ. Il lorgna sa cape, aux même couleurs que la guilde, sans doute étonnée de n'avoir jamais vu sa trogne.
      « Et la blonde au fond avec les griffes ? Je l'ai jamais vu chez nous, elle vient pas faire la fête ? » Lâcha t il dans un hoquet et seul Etoham lui accordant de l'attention.
      « Les batailles en plaine c'est pas son truc. Elle ne doit pas se sentir concernée. » Rétorqua alors le stratège et reportant son attention sur L'infernale qui beuglait déjà dans la taverne, un pied sur la table.
      « Les Frogues one pisseront bientôt sur l'monde yahaaar ! Cachez-vous bande d'paysans avant qu'on vous fasse le cul ! »
      « Putain Vitalia, c'est pas notre taverne ici, et puis arrête de nous faire passer pour des idiots j'te prie. » Rétorqua Etoham dans un ultime soupir, une main sur le visage.
      « M'appelle pas par mon prénom bordel ! Ils veulent du pain ?! J'les prend, tous, tous moi ! »


      Klaw aimait observer ce genres de spectacles. Certes loin du front, elle ne participait pas aux batailles rangées, préférant se promener en solitaire dans les terres sombres. Elle n'était d'ailleurs pas un élément primordial dans la guilde, trop discrète, trop seule. Mais pour autant, un petit quelque chose l'avait poussé à se ranger sous une bannière. Peut être était ce cette ambiance chaleureuse ou ces visages insouciants. Cela la fit sourire.


      Maywen souleva alors son verre et se décida à interpeller la sauvageonne, la voix chancelante :
      « Allez Klaw ! Ramène ton postérieur ici sale « casu » ! »
      La demoiselle aux cheveux d'argent lui dressa son doigt du milieu avant de reprendre sa pitance.
      La vie suivait son cours.



      La suite dans les prochaines Fan Fiction de Fantasyst ! Merci d'avoir lu jusqu'au bout.

      The post was edited 5 times, last by Fantasyst ().

    • Et nous voici déjà à la troisième Fan Fiction sur ce forum ! (Je risque de ralentir le rythme car les cours approchent malheureusement mais c'est la vie !)
      Je vous propose ici de l'action, de la bromance et des larmes avec le duo infernale d'HoneyBadger et Lolfander alirs L'infernale et Etoham. Bonne lecture à tous !

      ______________________________________________________________________________________________________


      Albion Fan Fiction III
      "Un Duo infernal"

      Des galops martelaient vigoureusement le sol d'Anglia, sur les terres rocheuses de Wold. Deux
      cavaliers poussaient leur monture à toute allure, serpentant entre les amas de pierres et autres
      élémentaires minéral qui barraient la route. Si leurs sabots n’écrasaient pas tous les bruits ambiants,
      on entendrait un rire strident, provenant de la première monture.
      « Quelle bande de cons haha ! Je vois leur tronche d'ici ! » Éclata de rire l'Infernale, son sac débordant
      de ressources luisantes.
      « Moi je vois vraiment leurs visages d'ici à vrai dire... on est pas sorti d'affaire. » Rétorqua son
      compagnon en jetant une œillade derrière son épaule, la mine agacée. Etoham harponna de nouveau
      la route des yeux, ajustant l'arc de démon qui trônait dans son dos. Le combat semblait inévitable.
      Deux énormes loup drapés de nuit couraient derrières nos fuyards. Leurs gueules bavaient déjà pour
      leurs récompenses futures, leurs yeux fous ne lâchant plus les arrières trains des deux poils unis.
      C'est un mage de feu et une rapière qui siégeaient sur ces monstres, chacun arborant une expression
      de colère intense.
      « Coupe leur la route, leurs chevaux sont à bout de souffle ! » Beugla le corps à corps tandis que le pyromancien claquait ses talons sur les flancs du loup, filant en ligne droite entre les deux canassons.
      Les chevaux hennirent de peur et s'éloignèrent l'un de l'autre au passage de l'ombre ténébreuse, déjà distancés.
      « Il va falloir se battre. » Annonça Etoham en sortant son arc, une flèche glissée entre ses doigts
      crispés.
      « C'est pas trop tôt ! Je comm- » Rétorqua partiellement l'Infernale avant que toutes les ombres de
      son
      corps ne se voient chassées par un éclair de lumière. Un mur de flammes se dressa, menaçant, aux
      pieds de sa monture qui n'avaient pas encore ralenti. C'est dans un cri et un hennissement couplés,
      que la jeune femme fut jetée à terre, roulant sur quelques mètres tandis que le cheval s'agitait
      dans les braises. Tétanisé et brûlant, le canasson poussa ses derniers cris d'agonie avant de
      s’écrouler à son tour dans les cendres, dévoré par la magie de leur adversaire.
      « J'avais hâte de fermer le clapet de cette charmante chatte noire. » Gronda le sorcier en sortant
      des flammes comme la mort en personne, son bâton brûlant déjà de vengeance.
      Pour une fois, Vitalia haussa les sourcils de surprise, encore à quatre pattes et son arme druidique
      hors de portée. Elle leva un bras pour intercepter la boule de feu qui risquait de lui refaire le visage,
      mâchoire crispée.
      Une pluie de flèches se déversa alors sur le champ de bataille, ces dernières esquivant minutieusement
      la druide et fondant avec force sur le magicien qui venait d'activer sa barrière de feu.
      « Peste ! » S'écria le mage avant de bondir en arrière, allant pour reprendre de la distance. Etoham se pressa finalement vers son amie, arc bandé et cherchant le second adversaire des yeux.
      « Il est où celui avec la rapière ? » Râla l'Infernale qui n'était plus d'humeur à jouer, ramassant son bâton sauvage et toisant les alentours.
      « Invisible. » Chuchota Etoham tout en visant un point derrière les rochers. « Mais pas pour longtemps... » Une flèche fila à toute allure dans le vide, avant d'être brisée d'un coup de lame, l'ennemi sortant de son écran de fumée. Tous les participants venaient de faire leur apparition.
      Le pyromancien se percha prestement sur un rocher, la main brûlante et le regard en fusion. Le duelliste quant à lui, s'échauffait le poignet avec adresse, pointant sa pique vers Etoham.
      « Voyons ce que tu vaux... » Siffla t il avant que sa lame ne change de couleur, l'homme bondissant vers l'archer sans crier gare. Le saut de l'ange lui rappela son duel contre Klaw, un sourire se dessinant sur la trogne d'Etoham tandis qu'il se propulsait en arrière à la force de ses propres tirs. La distance était difficile à tenir avec une rapière, ce genres de combattants bondissant comme de véritables chat sans s’essouffler.
      « Il faut éliminer le mage de feu avant qu'il recharge ses sorts ! » S'écria l'archer à sa compagne, obligé de se concentrer sur l'assassin qui continuait de gesticuler dans tous les sens.
      « Il va plus avoir le temps de l'ouvrir ce fils de pute... » Grinça Vitalia avant de frapper le sol de son bâton, ses pupilles s'éclaircissant et des racines retournant le sol de toute part autour d'elle.
      Le sorcier tendit une main vers le bas, ses doigts s'illuminant et distribuant feu et cendres à ses pieds. Des boules de feu martelaient le parquet rocheux, ralentissant l'avancée des ronces avec difficulté, ces dernières serpentant de tous les côtés.
      « Ça suffira pas mon grand ! » S'écria l'Infernale dans un râle conquérant, son sort gagnant en puissance et entourant finalement les chevilles du pyromancien. « Maintenant ! Défonce le !! »
      Etoham porta alors son attention sur le second combat, ses bottes le propulsant en arrière pour gagner en distance, armant un carreau unique, noir comme l'encre.
      L'arc lui même se mit à grincer sous la force de la flèche qui venait d'être encochée, un crissement se faisant entendre, semblable à un gémissement de bête. La tête d'argent trembla jusqu'à la plume avant qu'Etoham ne lâche enfin son jet de mort. Le plus grand atout de son arc maudit : la flèche démoniaque.
      Le tir fendit l'air en un instant, brûlant le sol sur son passage sans contact, jusqu'à la cible. Le mage de feu fut découpé en deux morceaux bien distincts. Sa tête s’éjecta de son corps comme une balle, s'écrasant un peu plus loin dans un bruit ragoutant de chair humide.
      Un silence mortel s’abattit dans la carrière, tous les regards rivés sur le cadavre qui s'écroulait... pour le plus grand plaisir du challenger restant. Une lame transperça alors le flanc d'Etoham qui ouvrit de grands yeux, prit de court. La rapière l'avait enfin atteint.
      « C'est la dernière fois que tu baisses ta garde !» Cria le duelliste à en faire vrombir le silence, la pique de sa rapière perçant l'un des reins de l'archer dans une gerbe de sang. Il décocha son arme du corps de sa victime, prêt à donner le coup de grâce... mais le combat était perdu d'avance.
      Un instant à peine suffit à la plaie d'Etoham pour guérir, la chair se reformant sous le trou de sa tunique à vue d’œil. C'était comme si le coup n'avait pas eu lieu, et le guerrier encocha aussitôt une nouvelle flèche.
      « C- c'est pas possible, je t'ai achevé ! » Bégaya l’épéiste en reculant, optant finalement pour la fuite. La flèche d'Etoham se mit à briller de plus belle, tandis que le stratège reprenait son souffle.
      « J'ai une bonne étoile... »
      La pointe du carreau fondit une dernière fois sur sa cible, s'enfonçant dans son cœur par le dos et le jetant au sol. La seconde suivante, il ne respirait plus.
      On entendait à nouveau la brise dans la clairière d'Anglia, les deux compagnons ramassant leurs dus bien mérités.
      « Qu'est ce que tu ferais sans moi hein ? » Siffla finalement l'Infernale, un grand sourire victorieux sur la trogne.
      « Tes chevilles princesse, elles gonflent... » Soupira Etoham en appelant son cheval, le canasson s'approchant à petites foulées. Il mit pied à l'étrier et bondit sur la selle, lorgnant finalement Vitalia qui se retrouvait sans monture.
      « Tu vas pas me laisser là comme une merde ? »
      « P'têt... tu me donnes quoi si je t’emmène ? »
      Vitalia roula des yeux bien distinctement avant d'offrir une révérence forcée, la voix mielleuse :
      « La gratitude d'une princesse ? »
      Un silence glissa dans la conversation, Etoham fronçant ses sourcils un peu plus que de raison.
      « Putain je monte, c'est bon. » Grogna finalement l'Infernale avant de bondir sur le derrière du destrier, claquant les flancs de la bête de ses talons.
      L'animale parti au trot ans un souffle mécontent, laissant derrière lui deux cadavres bien amochés. Après quelques minutes, l'archer se mit à pouffer, réalisant que la demoiselle qui l'accompagnait faisait toujours la moue. Il se hasarda à lui adresser la parole :
      « Et, merci hein. »
      « Ta gueule. » Coupa la furibonde.
      Et la route se poursuivait.

      The post was edited 1 time, last by Fantasyst ().